Traitement termites

Protection anti-termites avant construction

RAPPEL LÉGISLATION : La mise en place d’une protection anti termites avant construction est devenue obligatoire sur tous les bâtiments neufs conformément au décret n°2006-591 du 23 mai 2006 modifiant le code de la construction et de l’habitation : Décret n°2006-591 du 23 mai 2006 relatif à la protection des bâtiments contre les termites et autres insectes xylophages et modifiant le code de la construction et de l’habitation. Cette obligation concerne les départements désignés par un arrêt préfectoral (cf carte du ministère de l’environnement ci-contre). Le département des Pyrénées orientales est en zone infestée par les termites.

TERMIMESH

Le Système Termimesh est une barrière contre les termites respectueuses de l’environnement, et est la seule barrière composée d’une maille d’acier inoxydable. Barrière physique sans pesticide, TERMIMESH bénéficie d’un avis TECHNIQUE CSTB n°1613 – 674 ainsi que d’un certificat CTBP+.

Protection périphérique et des traversées de dalle.

NOVITHOR

Le procédé NOVITHOR est un système de barrière physique contre les termites, mis en œuvre durant la construction, permettant de protéger les bâtiments contre les termites. Le système NOVITHOR™ est appliqué sur les zones des constructions constituant une voie d’accès au bâti pour les termites souterrains. Ces zones d’accès sont notamment les joints entre matériaux maçonnés, les zones de passage des gaines et tuyaux à l’interface sol-bâti.

Barrière physique sans pesticide, TERMIMESH bénéficie d’un avis TECHNIQUE CSTB n° 16/14-683

TRITHOR S

Le procédé TRITHOR S est une barrière physico-chimique, à effet létal, contre les termites souterrains. La barrière est constituée d’une toile synthétique collée entre deux films en polyéthylène.

Barrière physique sans pesticide, TERMIMESH bénéficie d’un avis TECHNIQUE CSTB n° 16/14-683 ÉTUDES SUR PLANS

Traitement anti-termites curatif

Pièges Anti-termites

Le système de pièges anti-termites intercepte les termites pour atteindre le cœur de la colonie souterraine. Le principe consiste à les capter grâce à des appâts naturels en bois régulièrement surveillés par notre technicien. Le système se compose de trois étapes :

  • L’installation des pièges anti termites
  • L’interception et l’élimination de la colonie
  • Surveillance du site grâce à des contrôles réguliers
  • Nous proposons des suivis de 3 ans de votre maison renouvelable.

Les stations seront disposées tout autour de la bâtisse à traiter de façon à l’encercler. Les pièges seront placés tous les 3m environ au pied des murs de façade. Cf plan d’installation ci-contre pour exemple. Les stations peuvent être installées dans tout type de sol (terre ou béton).

Des témoins en bois sont placés dans les stations pour attirer les termites.
Les stations sont fermées et ne peuvent être ouvertes que par un technicien agréé.

Mise en place d’une station terre dans un sol naturel.

Mise en place d’une station dans un sol béton après carottage.

Des boîtiers intérieurs sont placés sur les passages de termites dans le bâtiment. Ils sont directement alimentés en formulation LABIRYNTH ©

Une fois la présence détectée, les témoins sont remplacés par la formulation LABIRYNTH © à base de cellulose et de termicide.

Barrières D’Injections Chimiques

Cette technique consiste à réaliser des barrières chimiques au niveau des sols intérieurs et extérieurs au niveau des murs intérieurs, des murs porteurs, des cloisons et des doublages ; ainsi que l’ensemble des bois de structure (poutres, chevrons) et menuiseries bois (portes, fenêtres). Traitement réalisé par des ouvriers qualifiés utilisant des produits certifiés CTBP+. Le traitement anti termites garantit la protection de vos murs durant 5 ans et de vos bois de structure durant 10 ans. Ci-contre, schéma des différentes zones traitées contre les termites dans un bâtiment infesté.

En savoir plus sur ces insectes …

Les termites sont des insectes “sociaux” qui vivent en colonies organisées, tout comme les abeilles, les guêpes, ou les fourmis. Leurs colonies sont souvent très importantes et chaque individu y joue un rôle bien précis en fonction de la “caste”, et donc du groupe social dont il dépend. Il existe près 2000 espèces de termites, mais la grande majorité d’entre-elles vit dans les régions tropicales et équatoriales où les dégâts causés sont considérables.
En France, 6 espèces (très ressemblantes) sont connues pour être dommageables à l’habitat. Une septième (méditerranéenne), n’est pas considérée comme véritablement nuisible, car elle se cantonne aux milieux naturels, où elle vit dans le bois sec. Elles peuvent circuler sur du béton mais se nourrissent uniquement de bois. Les termites s’installent dans un milieu où l’eau leur est accessible.

Les ouvriers nourrissent la colonie en cellulose en créant les galeries dans le bois.

Les soldats défendent la colonie en cas d’attaque extérieure.

Les ailés créent de nouvelles colonies en période d’essaimage (printemps).

Les termites créent des cordonnets pour se déplacer à l’abri de la lumière.